Expositions temporaires 2024

Scrogneugneu

Cette exposition rend hommage à l’auteur Philippe Corentin, décédé en 2022 à l’âge de 86 ans, et nous plonge dans son univers si particulier.

Têtes à claques, Papa, Mademoiselle sauve-qui-peut, L’ogre, le loup, la petite fille et le gâteau, Plouf !, Machin chouette, Zigomar n’aime pas les légumes…et tant d’autres.

Dans les albums de Philippe Corentin, il y a un Père-Noël qui décide de rapetisser, des coléoptères Suisses allemands qui demandent à des mouches l’adresse d’une pâtisserie, des poules d’eau prises pour des poules mouillées, un corniaud de bon augure, un gros baba plein de rhum, des éclairs au chocolat en pleine mer, une mitrailleuse à cornichons, un auteur-illustrateur qui demande du blé à son éditeur…

Des histoires dans lesquelles il y a des lapins qui jouent à se faire peur, des cochonnets couleur fraise écrasée… Et le plus souvent un loup !

C’est n’importe quoi !

du 16 décembre 2023 au 16 juin 2024

Musée de l'Illustration Jeunesse - MIJ - MOULINS

Trésors du Baroque

Cette exposition met à l’honneur la période Baroque à travers la commande artistique de la noblesse et du clergé, en Bourbonnais au XVIIe siècle. Elle présente des tableaux inédits de cette période de riche création, dont plusieurs jamais exposés.

Période souvent moins bien considérée, le « Seicento » compte pourtant des trésors de la peinture dans cette province ainsi qu’une activité artistique intense, liée aux commandes de la noblesse et du clergé. Grâce à des prêts, tant de musées nationaux que d’institutions régionales, le musée Anne-de-Beaujeu propose de (re)découvrir cette période, qui a donné naissance à de nombreux chefs-d’oeuvre, signés par des artistes comme Laurent de la Hyre, Claude Vignon, Pierre Parrocel, Isaac Moillon, ou Rémy Vuibert, élève de Simon Vouet.

du 10 février 2024 au 05 janvier 2025

Musée Anne de Beaujeu et Maison Mantin - MAB - MOULINS

Les métiers du bois traditionnels

Cette exposition en place depuis 2021 a rencontré beaucoup de succès, c’est pourquoi elle demeure encore accessible sur cette nouvelle saison !

Vous pourrez découvrir le travail local des sabotiers, des menuisiers, des scieurs de long ainsi que le commerce séculaire du bois et la sylviculure initiée dans les années 60. De nombreux outils anciens nous rappellent les gestes de nos ancêtres.

du 01 mars 2024 au 31 octobre 2024

Musée du Verrier - SAINT-NICOLAS-DES-BIEFS

Trésors d’un prieuré clunisien

L’exposition permet de traverser les différentes périodes romanes, gothiques et modernes à partir d’oeuvres méconnues et pourtant classées au titre des Monuments Historiques. Parmi les oeuvres exposées : la Vierge en majesté du XIIe siècle, la clôture romane, un ensemble de statues du XVe siècle dont le joyau est la Sainte Marie-Madeleine restaurée.

Cette exposition a pour objectif de présenter des oeuvres exceptionnelles, de raconter l’histoire du site du Xe siècle au XIXe siècle et d’aborder sa candidature à l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un parcours pédagogique sera mis en place pour les visites familiales et les écoles.

du 01 avril 2024 au 03 novembre 2024

Musée et Site Prieural - SOUVIGNY

Canaux et Cinéma

Source d’inspiration pour des écrivains comme Georges Simenon ou Marcel Achard, les canaux de France ont servi de décor à quelques films mythiques où planent les ombres de Jean Gabin, Michel Simon, Audrey Tautou ou Arletty et sa célèbre « gueule d’atmosphère ».
Cette nouvelle exposition propose d’explorer huit décennies de représentation du monde de la batellerie sur grand écran.

du 03 avril 2024 au 03 novembre 2024

Musée du Canal de Berry - AUDES

1944 : la Libération

Été 1944 : sur les côtes de Normandie et de Provence débarquent des milliers d’hommes des armées alliées. Au coeur du territoire, les actions des Forces françaises de l’Intérieur sont de plus en plus significatives alors que la répression se fait plus dure. Mais la Libération du territoire français est en marche. Celui de l’Allier et de la ville de Vichy également.

C’est l’histoire dramatique de la fin de l’Occupation que l’association du Mémorial du Corgenay se propose de raconter en illustrant son propos de nombreux documents et objets d’époque, depuis les plages du Débarquement aux villes et villages du Bourbonnais.

du 13 avril 2024 au 11 novembre 2024

Historial du paysan soldat - FLEURIEL

Sport en guerre – 1914-1918

Sport et Grande Guerre : des termes qui ne semblent pas intuitivement liés. Et pourtant ! De la préparation du citoyen-soldat au développement du football au contact des troupes britanniques, alors même que les premières grandes vedettes de l’athlétisme et du cyclisme tombent sur les champs de bataille, le sport, phénomène né à l’ère industrielle, touche tout-à-coup l’ensemble de la jeunesse
mobilisée. « Plus vite. Plus haut. Plus fort ». La devise est olympique, elle pourrait être celle du soldat auquel on en demande toujours plus dans un conflit devenu industriel.

Rationnalisé, pensé, le sport est censé permettre au soldat d’être plus endurant, rapide, véloce et svelte… La propagande loue les vertus du soldat sportif. Peut-on seulement y croire tant ils sont nombreux les Bouin, Faber, Lapize, Boyau, tous champions réputés, tombés au champ d’honneur ? Être champion ne préserve pas des balles. De son côté le poilu préfère railler des situations qu’il rapproche des activités sportives… la natation dans la boue des tranchées, les poids sous le lourd barda du soldat…

Mais si le sport est utile au soldat, il est aussi détente du soldat. Le temps d’un match entre régiments ou même entre soldats alliés, on oublie le « Grand match », pour reprendre la métaphore d’Henri Desgrange désignant ainsi la guerre dans son éditorial du 04 août 1914 dans le journal l’Auto. C’est un temps de cohésion durant lequel, même la hiérarchie militaire laisse place à la hiérarchie du terrain…

Une exposition riche d’objets et de documents, de l’Allier et de toute la France…

du 13 avril 2024 au 11 novembre 2024

Historial du paysan soldat - FLEURIEL

L’Art en exil

Artiste en exil et héros national au Vietnam. Hàm Nghi, empereur d’Annam en 1884, fut prisonnier politique à Alger à partir de 1889 lors de la colonisation de l’Indochine par la France. Exilé, déchu de son titre d’empereur, l’homme réinventa son propre espace de liberté à travers la création artistique.

Formé aux beaux-arts par des peintres et sculpteurs français, Hàm Nghi est le premier artiste vietnamien moderne. Appelé le Prince d’Annam, il séjourna régulièrement en métropole et côtoya les milieux intellectuels et artistiques de son temps. Son oeuvre fut influencée par l’impressionnisme, le postimpressionnisme, Auguste Rodin dont il fut l’élève.

A travers ses peintures, ses sculptures, l’exposition retrace le parcours singulier d’un artiste. Objets personnels, correspondance témoignent d’un univers intime mais toujours traversé par le contexte historique, celui de la France coloniale des 19ème et 20ème siécles.

du 20 avril 2024 au 03 novembre 2024

Musée des Arts d'Afrique et d'Asie - VICHY

Mission protection

Dans une scénographie interactive, vous expérimenterez la dimension universelle de l’exposition. Pour commencer, la roue de la protection propose chance, amour, fécondité, puissance… Au visiteur d’associer ces demandes à des amulettes et talismans de diverses provenances. La recherche de protection est intemporelle et mondiale car l’humain a conscience du passage du temps et des dangers qui le menacent.

Ainsi, objets de protection, statuettes de protecteurs, recours à des spécialistes montrent la volonté humaine de maîtriser sa destinée.

Civilisations exposées, anciennes et contemporaines : Chine, Inde, Japon, Népal, Indonésie, Philippines, Madagascar, Ethiopie, R.D. du Congo, Gabon, Cameroun, Nigeria, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Algérie, Niger.

Cette exposition valorise les collections du musée et les nouvelles donations.

du 20 avril 2024 au 03 novembre 2024

Musée des Arts d'Afrique et d'Asie - VICHY

Recherches picturales – Les années 1945-1950

Après trois ans d’expositions consacrées à la première période de production de Josette Bournet, le Musée Josette Bournet poursuit son exploration chronologique de l’oeuvre de la peintre avec une exposition consacrée aux années 1945-1950 : Recherches picturales.

Au sortir de la guerre, Josette Bournet reprend ses pinceaux et explore des géométries, techniques et matières diverses.

du 21 avril 2024 au 20 octobre 2024

Musée Josette Bournet - SAINT-FÉLIX

Embarquons avec Albert

Exposition retraçant le voyage d’Albert Londres d’octobre 1921 à novembre 1922 dans cinq pays : Chine, Corée, Inde, Indochine, Japon.

Cette nouvelle exposition s’adresse à tous les publics, des adolescents aux personnes plus mûres. Elle associe sur deux étages, des panneaux, des vidéos, des cartes postales envoyées par Albert Londres à ses parents à Vichy, des photos, des articles écrits sur place et « cablés » à sa rédaction.

Les visiteurs vont découvrir des villes, Port Saïd et Colombo par exemple, avec des panneaux étapes du voyage et des cartes postales envoyées de ces ports. Ils découvriront des articles et le style et les découvertes d’Albert, comme Claudel au Japon, et d’autres villes étapes Tokyo, Osaka. Même principe en Chine ou en Indochine, en Inde ou en Corée.

L’exposition fait également découvrir les hôtels où s’est rendu Albert Londres et sa vie personnelle en reportage, ses sentiments, à travers les courriers adressés à ses proches.

du 01 mai 2024 au 30 octobre 2024

Maison Albert Londres - VICHY

L’art se partage – Partie 1

Comme chaque année, la Communauté de communes ouvre son espace René Chambareau aux artistes du territoire et d’ailleurs. De mai à juillet, retrouvez Catherine de Mareuil, artiste-peintre sensible à la nature et surtout à l’eau. En parallèle, admirez les peintures sur porcelaine de Marie Hoarau.

Accueil du musée du Canal de Berry, entrée libre.

du 01 mai 2024 au 23 juillet 2024

Musée du Canal de Berry - AUDES

D’une scène à l’autre, l’Opéra romantique à travers l’Europe

Depuis son apparition dans l’Italie du XVIIe siècle, l’opéra est devenu un objet de séduction indéniable et l’un des genres artistiques les plus populaires au monde. S’il faudrait nuancer à bien des égards la citation du célèbre ténor italien, il est incontestable que l’Italie reste dans l’imaginaire collectif, le pays du bel canto où la voix est reine, que l’opéra français a produit parmi les plus belles mélodies lyriques, tandis que les Allemands sont reconnus comme les maîtres de l’orchestre et de la symphonie.
L’hégémonie et l’influence italienne sur l’opéra ont été sans concurrence en Europe jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. L’exemple en est particulièrement frappant en Angleterre, qui privilégie les compositeurs étrangers et ne produit aucune oeuvre nationale significative depuis l’époque baroque de Purcell jusqu’à Benjamin Britten dans l’après Seconde Guerre mondiale.
Dans un XIXe siècle bouleversé par les révolutions et les conflits, la lutte et la recherche d’émancipation des peuples vont conduire inéluctablement à la reconnaissance d’identités nationales, que la musique, et particulièrement l’opéra, vont transcender. Ce dernier va se révéler être un parfait instrument de revendication nationale, voire une arme contre l’oppression et dépasse alors son simple statut de divertissement réservé à l’origine aux élites des cours européennes. Les compositeurs vont puiser pour cela leurs sujets dans l’histoire ou le folklore national, aborder les thèmes de la révolte, de l’égalité et de la liberté, et rechercher une prosodie spécifique à leur langue. Il suffit de citer Nabucco de Verdi, La Walkyrie de Wagner, Boris Godounov de Moussorgski, La Fiancée vendue de Smetana ou La Vie brève de Falla, pour reconnaître dans ces oeuvres, devenues aujourd’hui universelles, des monuments de l’art lyrique italien, allemand, russe, tchèque et espagnol, mais bien plus encore des symboles de fierté de ces nations.
Cette quête d’identité est marquée parallèlement par l’émergence du romantisme. S’opposant à la rationalité des Lumières, ce mouvement prône un retour à l’expression des émotions et à l’exaltation des sentiments. Délaissant la mythologie et l’héroïsme privilégiés par les néoclassiques, les compositeurs explorent les thématiques de l’amour, de l’exotisme ou du fantastique en puisant notamment leur inspiration dans les canons littéraires (ceux par exemple de Byron, Dumas, Goethe, Hoffmann, Hugo, Pouchkine, Schiller ou encore Scott) qui envahissent l’Europe.
Au tournant du XXe siècle, l’opéra va une nouvelle fois bousculer les traditions établies. Jouissant d’une plus grande liberté créatrice, les auteurs dévoilent des histoires à la narration novatrice et des personnages plus complexes. Ils cherchent également à se libérer des tonalités conventionnelles, audace qui leur permet d’explorer de nouvelles esthétiques.
Complétant la rétrospective sur l’opéra français présentée l’an passé, l’exposition s’intéresse aux autres nations qui ont fait l’opéra, et tente, grâce aux collections du musée, une approche plus globale de cet art qui a dominé l’Europe musicale du XIXe siècle.

du 05 mai 2024 au 24 novembre 2024

Musée de l'Opéra de Vichy - VICHY

De l’ustensile à l’agréable : objets du quotidien 1945-1975

Cette exposition explore le quotidien des années 1945 à 1975, une période emblématique des Trente Glorieuses. À travers une collection d’objets authentiques, elle met en lumière des objets désormais désuets dans notre ère moderne, tels que des machines à écrire ou des téléphones à cadran. Une première salle dévoile des éléments de la vie quotidienne, notamment des ustensiles de cuisine, des articles de salle de bain et des produits ménagers d’époque. Dans la seconde salle, l’accent est mis sur les loisirs, avec une exposition variée allant des équipements sportifs aux vinyles en passant par l’avènement de la télévision. Une plongée captivante dans l’histoire matérielle et culturelle de cette période charnière.

du 15 mai 2024 au 30 septembre 2024

Musée du Bâtiment - MOULINS

En voiture Simone

Préparez-vous à découvrir l’incroyable vie de SIMONE DE BORDE DES FOREST, l’une des premières femmes pilote automobile en France dans les années 1930 !

Elle a participé à plusieurs rallyes internationaux et elle est détentrice de nombreux records, avant d’ouvrir une auto-école à Gannat.

du 18 mai 2024 au 29 septembre 2024

Musée Yves Machelon - GANNAT

Au clair d’un autre monde

Direction le 1er étage de la Tour Prisonnière pour découvrir une exposition de photographies entre terre et mer. Un patrimoine « capturé » par l’objectif de Dimitri de Larocque Latour offrant un voyage poétique et légendaire presque personnifié…
Cette nouvelle exposition invite à une escapade onirique des plus surprenante.

du 01 juin 2024 au 29 septembre 2024

Musée de la Tour Prisonnière et Souterrains - CUSSET

La Vielle : un instrument européen

Venez découvrir l’extraordinaire diversité des pratiques de vielle à roue dans une Europe au coeur des débats.
La vielle est connue en Europe dès le Moyen-âge. Depuis mille ans, l’instrument énigmatique adopte des formes variées dans chaque pays. Les usages ne sont pas les mêmes et les musiciens appartiennent à des mondes disparates. Un lien existe cependant entre la vielle jouée en Hongrie par Béla Bartók, par les mendiants polonais et les aveugles d’Espagne.

du 08 juin 2024 au 29 septembre 2024

Maison du Luthier - Musée - JENZAT

Josette Bournet fille (1924-2003) – Pastels, dessins et sculptures

Il y a cent ans, le 29 mars 1924, Josette Bournet donnait naissance à une petite fille nommée Josette, comme sa mère. A l’occasion de cet anniversaire, le musée Josette Bournet présente une quarantaine d’oeuvres – pastels, dessins, sculptures – réalisées par Josette Bournet fille.

Une évocation de sa vie ainsi que la lecture de quelques-uns de ses textes seront proposées pour l’inauguration de l’exposition le dimanche 9 juin à 16 h.

du 09 juin 2024 au 20 octobre 2024

Musée Josette Bournet - SAINT-FÉLIX

Les Fossiles : Autre patrimoine montacutain

Depuis l’été 2023, le musée rural fait voyager ses visiteurs à l’ère Mésozoïque grâce à une collection de fossiles des plus surprenante. Imaginez-vous, il y a quelques millions d’années en arrière, à l’époque des diaceratherium lemanense (rhinocéros) ,palaelodus ambiguus ( flamand), diplocynodon rateli (crocodile) à Montaigu-Le-Blin…

C’est grâce à Rhinopolis et au Musée d’Histoire Naturelle de Paris, que cette exposition a pu voir le jour. Ils ont permis au musée d’élaborer une mise en scène atypique et attrayante, en proposant un large éventail des fossiles retrouvés à Montaigu-Le-Blin.

du 23 juin 2024 au 29 septembre 2024

Musée Rural Montacutain - MONTAIGU-LE-BLIN

L’art se partage – Partie 2

Emile Romero, aquarelliste, exposera ses peintures sur la thématique du Canal de Berry. Elles seront accompagnées des sculptures de Danièle Dekeyser.

Accueil du musée du Canal de Berry, entrée libre.

du 01 août 2024 au 31 octobre 2024

Musée du Canal de Berry - AUDES